L'équation est simple...

Puisque on ne l’impose plus (la pub)… Et bien qu’on nous la taxe !

TV Hausse de la Redevance télévision et taxe sur les ordinateurs PC voté par le Sénat - Crédit image SebRieuLe Sénat a voté jeudi 15 janvier, contre l'avis du gouvernement et à une majorité écrasante, une hausse de la redevance télévisée de 116 euros1 à 120 euros au premier janvier 2010, dans le cadre du projet de loi sur l'audiovisuel.  Source : PARIS (AFP)

Les sénateurs estiment que les financements annoncés par le gouvernement pour compenser l'arrêt de la publicité sur France Télévisions sont insuffisants.

Amendement du sénat : Une taxe sur les ordinateurs
De plus, le Sénat a voté en commission des Affaires culturelles, l'amendement qui étend la redevance TV aux ordinateurs. Le texte a été soutenu par les voix des sénateurs UMP, du PS Parti Socialiste et du Centre.

Cet amendement, vise à élargir l’assiette de la redevance aux possesseurs de PC (ordinateurs personnels), histoire de taxer  ponctionner  faire particiiper ceux qui ont fuit la TV-reality (Télé Réalité), préférant surfer leur soirée sur Internet, mais pas forcement pour regarder le télé.

Taxer les ordinateurs, est une solution simple qui soulève de nombreux problèmes. Tout le monde n’a pas un abonnement à Internet, ou n’en fait usage pour regarder la TV.

Selon le sénateur Bruno Retailleau, ce « serait un bien mauvais signal » en raison notamment « du faible taux de pénétration en France (équipement en PC des foyers), inférieur de 10 à 15% à celui enregistré en Europe du Nord ou en Grande-Bretagne ».

Publicité sur la télévision du Service Public et « …du pouvoir d’achat »

N’y aurai-t-il pas eu un lobbying pour éviter que les Trois-Gros2 ne soit trop taxés… Taxons les petits directement (les utilisateurs d’ordinateurs personnels) !

Cette hausse de la redevance Télé est somme toute modique ; mais le pli est pris. Il serait surprenant que dans les années futures nos politiques ne s’arrêtent en si bon chemin.

Remaniement ministériel de l’écologie au numérique

C’est dans ce contexte que Nathalie Kosciusko-Morizet a été promue du ministère de l’Ecologie à celui de la Prospective et l’Economie numérique.
Gageons que la secrétaire d’Etat aura cœur de défendre avec autant de compétence et conviction, le développement de l’Internet et de la communication numérique, que le Grenelle de l’environnement.

D’autant que d’autres sujets ne manqueront pas de poser des problèmes - Projet de loi Création et Internet HADOPI -, comme par exemple celui du téléchargement illégal, on se souviendra des différentes taxes sur les CD-Rom et les disques durs qui n’ont guère enrayé un phénomène qui s’inscrit dans la dématérialisation des œuvres audio-visuelles. Le monde change, n'en déplaise aux Majors arcboutés à leur juteux marchés. Il faut trouver de nouvelles pistes afin de rémunérer correctement les artistes et préserver leurs droits d'auteurs.
Se passer des maisons de disque pour distribuer sa musique de façon économiquement rentable sur Internet. Ce concept est défendu notamment par le célèbre groupe Radio Head au Midem ; après l’avoir appliqué avec succès à son dernier album.

  1. Répartition de la taxe sur l'audiovisuel public - Redevance télévison par chaines (source Libération.fr)
  2. * Pas le Grand Chef, mais les opérateurs mobiles dont nous parlions dans notre précédent article : La Grande bataille des licences 3G de téléphones mobiles... Free sur les rangs ?