La tempête Klaus a frappé
le sud-ouest de la France !

La violente tempête hivernale « Klaus » qui s'est abattue samedi dans le sud-ouest est comparable en intensité à celle qui avait frappée le nord et l’ouest de la France les 26 et 27 décembre 1999.

La tempête Klaus avait été annoncée par Météo France qui avait placé les départements du sud-ouest en vigilance rouge, ce qui à permit notamment à la Sécurité Civile, aux pompiers et aux services municipaux de se préparer pour tenter de faire face aux urgences à venir.

Les dégâts sont considérables. Des vents à plus de 190 Km/h ont été enregistrés. La région Aquitaine est la plus touchée, notamment la forêt de Landes qui a été en grande partie dévastée. Plus de 800.00 foyers sans électricité ni téléphone, route et voies ferrées coupés, lignes EDF abattues...

A chaque événement climatique un peu important et soudain, on déplore de nombresues coupures de courant, ligne à haute tension arrachées, pylônes abattus… Des dizaines de milliers d’habitants et d’entreprise privés d’électricité pendant plusieurs jours, et c’est l’économie d’une région qui est en panne. Cette fois ci, dans le sus-oust, il y a eu plus de 1,7 millions de foyers sans électricité.
L’enfouissement du réseau électrique EDF serait certainement une bonne solution, qui de plus éviterait de défigurer le paysage. Mais c’est un lourd investissement… Et donc on repousse le problème jusqu'à la prochaine fois.

De nombreuses villes sinistrées sont maintenant menacées par les inondations de la Garonne.

Michèle Alliot Marie, la ministre de l’intérieur, a annoncée que l’état de catastrophe naturelle serait déclaré d’ici quinze jours, ce qui facilitera grandement les démarches et remboursements pour les habitants durement touchés.

On assiste à une mobilisation générale...

Des militaires pour aider les sinistrés du sud-ouest

Le président de la république, Nicolas Sarkozy, a annoncé le 25 janvier 2009 que des moyens militaires allaient être déployés pour renforcer ceux mis à disposition des secours dans le sud-ouest, après la tempête. Les précisions suivantes sont apportées :

Des groupes électrogènes sont fournis par l'armée à des maisons de retraite, des stations de pompage et des centraux téléphoniques.
Des secouristes de la sécurité civile seront hébergés dans des casernements militaires. Le régiment parachutiste de Bayonne effectue des reconnaissances sur le réseau électrique de la région. 

Les soldats du génie de Montauban, équipée de matériels lourds, apportent un appui pour la réfection du réseau électrique EDF au sud d'Agen. 
La base aérienne de Mont de Marsan, où le ministre de la défense Hervé Morin doit se rendre le 26 janvier, a fourni plusieurs dizaines d'hommes pour prêter main forte aux secours.

Ces quelques centaines d'hommes devraient être rejoints dès lundi matin 26 janvier par sept cents à huit cents personnels supplémentaires.

Source : Jean Guisnel - le point.fr / AFP / Ouest-France